Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/07/2009

Le Point de La Situation

 

pied-de-Loire.jpgPour résumer, je suis restée en clinique 8 mois. Le bilan était décevant : prise de 4 kg seulement.

Pourquoi ? Comment cela se fait ? Allez-vous vous demander... Eh bien, malgré mes efforts soutenus pour suivre le menu composé avec la diététicienne, mon corps a réagi de façon totalement différente qu'à son habitude. Quand les calories étaient augmentées, je perdais du poids, probablement parce que cela générait du stress, mais quand on me laissait dans un menu que je vais appeler de "croisière", je prenais quelques centaines de grammes par semaine. Le problème se situait le week-end, quand j'étais de sortie. A chaque pesée du lundi, je reperdais aussitôt ce que j'avais pris en semaine alors que je respectais en grande partie les prescriptions alimentaires... Et disons-le, (in)consciemment, je n'étais pas prête à accepter de monter dans le chiffre, même si je me vois affreusement maigre. Les racines de l'anorexie sont si profondes...

J'ai décidé de sortir car je sentais que l'hospitalisation ne m'apportait plus rien. J'avais acquis la discipline, mes angoisses avaient disparu, je ne prenais plus de poids, et mon moral commençait sérieusement à baisser.

Me voilà 6 semaines plus tard... J'ai perdu environ 1,5 kg en 3 semaines et je me maintiens depuis lors. La question de la reprise du travail se pose. Je suis plus qu'enthousiaste à cette idée mais est-ce bien raisonnable avec un BMI dans les 14 ? Certes, non... mais rester à la maison en congé maladie me déprime plus qu'autre chose et on a tout le temps de retourner le problème dans tous les sens. Je ne me sens pas vivre ! Je survis dans cette situation.

Verdict lundi prochain... Je dois prendre une décision quand je reverrai le psychiatre qui me suit depuis 6 ans.

 

Commentaires

vous maintenez votre poids, vos angoisses ont disparu, vous allez mieux... pourvu que vous puissiez reprendre le travail, en douceur, courage !

Écrit par : ISA | 30/07/2009

Les commentaires sont fermés.