Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/10/2009

4 mois Après La Clinique. 4ème semaine D'alimentation Parentérale

petitpois.jpgMe voilà sortie de clinique depuis un peu plus de 4 mois.

Et j'ai terminé la 4ème semaine d'alimentation parentérale à domicile.

Je vais parler de kilos, ce que j'exècre particulièrement, mais je vais faire un effort. Parler de ses peurs dédramatise parfois la situation. Il faut dire qu'à force d'avoir été pesée deux fois par semaine en clinique et ce pendant des dizaines de mois en 6 ans, je ne peux plus voir une balance ! Je ne pense pas être ici un "cas particulier". Qui aime peser sa personne ?

Alors, le petit poids qui roule, que dit-il ?

Trois mois après la sortie de clinique, j'avais déjà reperdu les 3 kilos pris pendant le dernier séjour qui avait duré 8 mois ! Oui, je n'avais pris seulement que 3 kilos en 8 mois. Et je mangeais bien pourtant. Enfin, de mon point de vue... mais si il faut être objectif, mes apports étaient sans doute insuffisants par rapport à mes dépenses. Si je dois parler en terme de calories, comme la diététicienne adore le faire, mon régime était calculé à 2000 kcalories par jour, desquelles je peux retrancher entre 100 et 400 kcalories en fonction des jours et de l'appétit. Une fois rentrée à domicile, je n'ai pas calculé mes apports. Je ne veux plus penser aux calories non plus !

Mon BMI étant donc retombé en-dessous de 14, vu l'absence de résultat probant dans cette clinique (elle a ses limites), j'ai eu la chance de pouvoir mettre en place à domicile une alimentation parentérale, traitement très particulier et exceptionnel dans mon cas de figure.

Le petit poids a roulé un tout petit peu vers le haut, à savoir 500 grammes sur les 2 dernières semaines. Vous qui me lisez, vous vous dites certainement que cela ne représente rien. Qu'est-ce que 500 grammes ?! Le poids varie d'un kilo ou de quelques centaines de grammes d'un jour à l'autre. Oui, vous avez raison ! Mais en ce qui me concerne, pour avoir été pesée (je fais un calcul approximatif) plus de 400 fois minimum en 6 ans, quand je pèse à une semaine d'intervalle le même poids, les 500 grammes peuvent être considérés comme acquis.

Victoire ! Toute petite, mais victoire quand même car le petit poids qui roule n'a pas dévalé une pente, pour une fois, en-dehors de la clinique.

Alors, je continue à pédaler, à faire mes efforts et tenir ma discipline des repas.

Je pédale, je pédale, et rendez-vous pour cette rubrique dans 2 semaines !

 

Commentaires

J'espere que tu vas réussir à progresser. marrant que tu ne te pèses pas en général les anos aiment bien se peser pour vérifier qu'elles n'ont pas pris ou qu'elles ont bien perdu mais à l'hopital c'est dur à vivre, ça fait "bétail".

C'était par ta propre volonté que tu es allée en clinique ou tu étais en hdt ? t'es motivée c'est bien.

courage.

Écrit par : bea9278 | 23/10/2009

Au début, oui, je devais me peser tous les jours. Pour lever une angoisse qui ne l'était quasi jamais. Peur de prendre du poids, angoisse d'en perdre car cela mène à la clinique. Stabiliser permettait de ne plus y penser jusqu'au lendemain ! Un cauchemar. Terminé à présent, enfin presque. Il faut pouvoir se détacher du "poids" et penser en sensation de bien-être.
Il est clair que lorsqu'on était pesées en clinique, c'était la file tôt le matin. Comme du bétail ou des oies ;-)
Ils ont d'ailleurs abandonné ce système. On pèse après le petit déjeuner et ce, individuellement, avec une petite discussion tout de suite après, pour "évacuer" le stess je suppose...

Écrit par : chiche | 24/10/2009

t'as des hospi où ils sont super dur. qu'est ce qui est le + pénible pour toi ? tu as trouvé qu'on t'écoutait ? ce qui est dur c'est de pas pouvoir aller courir après manger ou de ne pas pouvoir compenser et aussi qu'à l'hopital tu t'ennuies .
En fait idéalement il faudrait que tu aies un déclic physique qui te fasse prendre conscience que tu dois un peu t'alimenter +

Écrit par : bea9278 | 24/10/2009

Les commentaires sont fermés.