Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

31/10/2009

Tout Bascule

 

539004.jpgTOUT BASCULE ! C'est le thème de cette année pour envoyer une nouvelle dans le cadre de l'ancienne fureur de lire.

Elle tombe bien car je tiens mon sujet : MOI.

Trêve de sarcasme.

Alors que tout était mis en place à domicile pour que je reprenne doucement des forces, c'est le moral qui fut en chute libre. La cause du plongeon dans ces eux troubles n'est pas clair. Même avec masque de plongée, je ne serais pas plus avancée ! Je fais des bulles. Je respire encore, je me débats dans l'eau. Pour maintenir la tête hors de celle-ci. Mais je suis venue à me demander quel était le sens de ma vie. Après ces 6 années d'aller-retour à la clinique, qu'ai-je accompli ? Je ne veux plus rien. Je suis fatiguée de recommencer toujours d'une autre façon.

"Tomber 7 fois, se relever 8 fois" dit le proverbe japonais. Philippe Labro a aussi écrit un livre sur sa dépression à ce sujet.

Puis-je ajouter une fois de plus, histoire de me sentir plus en phase ?

Perdre le sens de sa vie. Se demander à quoi on sert. Etre persuadé qu'il n'y a plus rien à faire. Alors que tout est à faire autrement. Jamais je n'ai ressenti pareil vide. Un avenir blanc.

Un torrent de larmes dans les yeux, j'appelais mon frère hier, désespérée, à lui demander ce que je vais devenir. Que je n'avais plus d'espoir, plus la foi en la vie. Et il m'a répondu :

- C'est comme si tu étais en pleine tempête sur un bateau. On ne voit plus terre mais mer déchaînée, grosses vagues, la pluie battante. Vas-tu organiser le banquet prévu sur le pont dans pareil climat ?.

-Bien sûr que non !

-Eh bien, cesse de rechercher l'idéal, abandonne le perfectionnisme. Attends que la tempête passe et la sérénité tu regagneras.

Là-dessus, mes larmes ont séché.

Je suis bien pour la 9ème fois dans cette clinique. Je n'ose plus croire qu'un jour j'irai mieux mais il y a cette petite veilleuse en moi, comme l'appelle ma psychologue, qui est minuscule et que je ne vois plus, mais elle brille encore dans mes yeux.

La remarque de mon psychiatre très pertinente : tout vous laisse indifférente, vous avez plongé dans le noir mais le poids n'a pas fini dans le rouge. Vous auriez en temps normal cesser de manger, mais la discipline fut maintenue. Le pilier le plus fragile fut cette fois-ci le plus fort !

Ne devrais-je pas me dire que c'est bon signe ? Oui, sans doute. On verra...

 

Commentaires

"Cesse de chercher l'idéal".

C'est ce que je commence à faire, à presque 50 ans, après avoir connu la boulimie, l'anorexie, l'alcoolisme et la dépression. Du moins à essayer de faire.

C'est ce que j'essaie de dire à ce gamin connu en désintox, héroïnomane au dernier degré, dont je redoute chaque jour la rechute qui le tuera, parce qu'il n'est "pas heureux". Gamin pour qui le monde est moche, triste et pourri.

"Cesse de chercher l'idéal"... ou accepte la vie.

Bon courage.

Écrit par : lambertine | 04/11/2009

Bonjour Lambertine,

Votre témoignage est poignant.
Cesser de chercher l'idéal, oui, il faut parfois des années pour le comprendre. L'être humain n'est pas infaillible et c'est ce qu'il faut accepter.
Etre accro à la drogue dure est aussi dur que l'anorexie. Nous sommes des rebelles en quelque sorte. Le monde dans lequel on vit, ne nous correspond pas. Alors, à présent, je me dis : "Je vis DANS le monde mais pas AVEC lui".

Courage

Écrit par : chiche | 04/11/2009

exact tu vis DANS ce monde pas AVEC lui ni POUR lui mais POUR toi.
bises
et ton boulot ca va ?

Écrit par : bea9278 | 04/11/2009

pardon j'ai fait une erreur de manip et ça a marqué chiche au lieu de mon pseudo. sorry je sais pas comment on efface les coms ici. peux tu effacer le mauvais message merci.

Écrit par : bea9278 | 04/11/2009

Les commentaires sont fermés.