Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/07/2010

L'atmosphère en clinique

Il n'y a pas que nos soucis qui nous pèsent. Il y a aussi ceux des autres. Et ça plombe vite l'atmosphère.

A table.

Dans les chambres.

Partout.

Du moment qu'il y a plusieurs personnes pour faire la conversation.

Presque tout tourne autour de l'alimentation. Chacun donne ses propres commentaires, rapporte ses difficultés. " Je n'aime pas ci, je n'aime pas ça. Ce n'est pas bon. Je n'ai pas pris de poids et pourtant je mange tout. Pourquoi on me donne ce biscuit plutôt que celui-là ? Pourquoi tu n'as pas de compléments alimentaires alors que moi, je suis obligée de les avaler ? Tu es à quel poids ? Quel est ton contrat ? Tu dois manger combien de calories ? Quelqu'un m'a dit qu'on ne voyait pas que j'étais anorexique. Pourquoi tu peux sortir et moi pas ? Pourquoi tu peux faire du sport alors que tu es plus maigre que moi ? Combien de tartines dois-tu manger le matin ?". Parler manger, nourriture, préférences, envies, goûter, confitures, salade, poulet, ...

... Et j'en passe.

Des comparaisons incessantes. C'est lourd.

Et si vous ne dites rien, les autres parleront à votre place car ils vous auront observé et classé dans une catégorie. Ce sont surtout celles qui ont le plus dur, qui trichent ou qui jettent leur plat sans avoir touché grand chose, qui sont le plus critiquées. Et pourtant, nous sommes tous passés par là ! On oublie vite d'où l'on vient. Il y a peu, je faisais partie de celles qui semblent ne rien faire pour s'en sortir, paralysées par des peurs, mais qui luttent de façon acharnée à l'intérieur. Je me trouve à présent à un niveau supérieur et j'entends ce qu'on aurait pu dire de moi il y a peu.

C'est dur. Celles qui avancent vers la guérison sont dures avec celles qui piétinent.

C'est interpellant.

C'est hypocrite voire méchant.

Le pire est que l'on rentre dans le jeu parfois à son insu. On critique aussi alors que c'est contraire à nos principes. Je l'ai fait. C'est mal. Je ne veux plus le faire. Je m'éloigne des autres. C'est simple.

Je me suis toujours dit que les gens qui avaient un mauvais fond étaient souvent des personnes qui n'étaient pas heureux. On fait payer aux autres le prix de nos malaises. Quand bien même. Je ne trouve pas d'excuses à cela. Pourquoi notre fond humain ne nous rend pas plus solidaire ?

Commentaires

Salut


Tu as critiqué d'autres personnes mais c'est du aussi à ta maladie. Tu es dans le trip anorexique or, les anorexiques sont souvent ds un systeme de compétition

Sinon c'est comme ds beaucoup de domaines. Par ex au boulot tu as tjs quelqu'un pour critiquer ton travail etc. c'est honnete de ta part d'avouer que toi même tu avais un aspect critique .
Personne n'est parfait.

Écrit par : bea9278 | 10/08/2010

Les commentaires sont fermés.