Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/04/2011

Une Amie qui vous enlève votre Liberté

L'anorexie se fait passer pour une amie. Mais elle vous emprisonne à votre insu. Elle porte un masque machiavélique. Elle a le contrôle sur vous. Elle vous domine du haut de sa belle colline. Vous n'entendez qu'elle. Vous lui obéissez au doigt et à l'oeil comme un parfait petit soldat. Vos proches tentent de vous raisonner, de vous ouvrir les yeux, mais un vent de révolte souffle en vous et vous déclarez la guerre à tout ceux qui se mettent entre Elle et vous. Et votre corps devient un véritable champ de bataille.

L'anorexie se fait passer pour une amie. Mais lorsque vous voulez quitter les rangs, elle vous poursuit dans les moindres faits et gestes. Elle parle plus fort. Elle crie comme une gamine capricieuse. Elle vous fait de beaux discours qui tiennent tous parfaitement la route. Alors, vous ne posez qu'un pied dehors car vous avez peur. Vous ne savez plus comment vivre sans elle.

L'anorexie se fait passer pour une amie. Mais elle vous ment. Tout le temps ! Elle vous rassure en vous prouvant que c'est vous qui contrôlez votre vie, puisque vous arrivez à perdre du poids quand ça vous chante. Mais vos mots sonnent faux aux oreilles des gens qui vous aiment. Vous vous sentez tellement incomprises que vous lui serrez la main de plus belle et continuez à chanter le même refrain "Mange pas ci, mange pas ça et tralala" !

L'anorexie se fait passer pour une amie mais elle vous enlève un droit fondamental : votre liberté, votre libre arbitre ! Elle vous ôte tout pouvoir de décision et tant que vous êtes aveuglée par ses sornettes, vous persistez et signez dans l'anorexie.

Une amie ne vous fait jamais subir tout ça.

Aujourd'hui et encore plus que jamais, je veux retrouver ma liberté !  Je veux me dégager de ses chaînes ! Mon rapport à elle s'est inversé mais je peux vous dire que le combat reste acharné. Il faut de la persévérance et chaque petit pas est une victoire en soi.

Pour vous aider à ne plus l'écouter, regardez tout ce qu'elle vous enlève ! Ouvrons les yeux ! Les miens sont grand ouverts.

Je ne peux pas faire autant de sport que je veux, si je veux rester raisonnable (elle vous dirait le contraire). Je ne peux pas encore reprendre mon travail. Les choses doivent se passer progressivement. D'abord gérer la maladie à l'extérieur de la clinique puis seulement envisager de se relancer professionnellement (avant, je sortais de clinique et je fonçais droit dans les tranchées du travail pour me recasser la figure quelques mois plus tard). Je n'ai plus confiance en moi. J'ai perdu pas mal d'estime de moi. Elle m'empêche de partager un repas de famille sereinement car elle me parle sans cesse et me tape sur le système. Je souffre pas mal du dos à cause d'elle car elle a bouffé tous mes muscles. Et j'en passe. Pas un jour ne passe sans que j'ai affaire à elle.

Encore et toujours !

Mais je suis sûre d'une chose : c'est qu'elle n'est pas une amie et que tous les jours, je me débarrasse un peu plus d'elle !

 

Commentaires

Nous seul avons la possibilité de changer le cours de notre vie.
S'interroger: la façon dont je vis mon quotidien est elle en harmonie avec ce je désire vraiment faire de ma vie?

Écrit par : Tamie | 03/05/2011

Les commentaires sont fermés.