Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/07/2011

L'Anorexie et le Couple.

Après une longue conversation avec mon ami portant sur nos objectifs de couple, j'ai mesuré à quel point l'anorexie emprisonne le couple, lui prive d'une certaine liberté. Mon schéma alimentaire implique 3 repas et 3 collations pris à heures plus ou moins fixes. J'ai encore du mal à sortir des sentiers battus, à savoir remplacer par exemple un complément alimentaire par autre chose qu'on trouve dans le commerce. Manger l'équivalent en glace, crêpe ou autres entraîne des difficultés qu'on préfère éviter.

Le couple a donc pas mal de contraintes. Partir une journée en excursion est un risque en soi, si je ne suis pas rigoureuse et n'arrive pas à m'adapter au niveau des collations. Les prévoir toujours dans son sac n'est pas top car manger une crème dans la rue n'est pas commode et boire un complément qui n'est plus froid me dégoûte. Partir en vacances est un risque également car je ne peux pas voyager avec des kilos de compléments dans ma valise. A l'heure actuelle, mes repas ne sont pas assez copieux. Je ne peux pas encore miser tout sur eux et grignoter n'est pas une habitude.

J'ai réalisé à quel point l'anorexie est une prison pour moi mais aussi pour le couple et ça, je ne peux pas l'accepter et continuer à jouer à l'autruche ! Ce n'est pas cette vie que je veux offrir à l'homme que j'aime. Et puis globalement, je ne suis pas bien dans ma peau. Comment l'être quand c'est une lutte permanente pour manger à l'intérieur ? Quand je vois les répercussions sur ma vie professionnelle ? 2 ans que j'ai dû arrêter de bosser, et dans mon métier, au plus ça dure, au moins c'est bon. Je peux encore rire, sourire de bon coeur, être de bonne humeur et sociable, mais vivre sans me poser de question et ne pas me faire de soucis pour mon couple, je ne le peux pas.

Et puis, lui aussi se fait du souci ! Pour ma santé évidemment mais aussi sur mon envie de refoncer dans mon travail. Il me déconseille vivement de le reprendre actuellement à cause des risques liés à l'absence de couverture de mon risque anorexie par les assurances de santé. En cas de rechute dans le pays où je veux retravailler, je n'aurai pas les moyens de me soigner sauf seule à la maison, sans structure hospitalière. Or, pour le moment, je ne suis toujours pas capable de prendre 500 grammes à domicile !

Personne n'est tranquille. Ni lui, ni moi, ni nos familles.

Par amour, j'ai réussi à remonter la pente à 3/4. Par amour, je dois arriver au sommet.

Commentaires

Par amour, mais aussi pour VOUS!
Bon courage!

Écrit par : aidi | 26/07/2011

Les commentaires sont fermés.