Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

26/05/2009

Au restaurant

 

table-restaurant.jpg

Pour moi qui suis anorexique, aller au restaurant est devenu une grosse affaire. J'angoisse des heures à l'avance. Non pas que j'ai peur que l'on m'observe et que l'on regarde ma maladie, mais parce que je ne sais pas ce qui se passe en cuisine et j'ai peur de craquer en allant me faire vomir, bien que cela ne se passe plus actuellement. Cela remue juste de mauvaises souvenirs et ravivent des angoisses. 

Ce n'est pas tout à fait rédhibitoire pour moi mais pour certaines, cela relève du domaine de l'impossible. Pendant des années, quand j'allais dans ces endroits publics, il n'était pas rare qu'après avoir mangé, ne tolérant pas la satiété ou le fait de ne pas savoir les ingrédients de mon plat, j'allais remettre le repas, source d'angoisses non maîtrisables. 

Inutile de dire que c'est dangereux. On perd du potassium lorsque l'on vomit, surtout si c'est accompagné de prise de laxatifs ou de diurétiques. Ce sont les variations brutales de potassium qui créent surtout le danger. 

Danger ? De troubles du rythme cardiaque !

Actuellement, comme je n'ai plus de plaisir de manger, aller au resto est peu-être plus facile. Je mange beaucoup moins et par là, je ne suis plus effrayée de sortir de table. Et puis vomir est tellement plus dégoûtant que le petit plaisir que j'aurais à regoûter les choses plus tard. Je préfère alors sauter le repas.

 

18/05/2009

Wok au quorn épicé et légumes

 

wok.JPG

Voici ma troisième victoire quant au repas chaud ! Pour vous qui ne souffrez pas d'anorexie, manger un plat cuisiné n'a rien de difficile. C'est même naturel. Pour nous, pour moi, aller faire les courses à la recherche d'idées alors que rien ne me donne envie, n'est pas une sinécure. Je tourne bien souvent en rond et je dois dire que le self-scan m'aide...:-) Une fois le paquet pris, il est dans la machine. Pas de retour en arrière !

Me voilà donc dans ma cuisine avec mon sachet de légumes frais préparés et mes lamelles de quorn. Un peu d'huile d'olive pour la cuisson, un peu de poivre et de la sauce soja, le tour est joué dans la casserole.

Simple. Diététique. Cuisson 10 minutes tout au plus. Odeur agréable. Plaisir toujours absent mais ça passe. Idéalement, il aurait fallu un féculent pour caler mais c'est encore difficile. Une croûte de pain m'a suffit pour me donner bonne conscience.

Résultat du week-end "autonomie" : Perte de quelques centaines de grammes.

Il y a encore du travail à faire !

Je me dis souvent : COURAGE, PATIENCE, VOLONTÉ !


 

28/04/2009

Première Victoire

27_small.jpgPremière Victoire... De quoi parle-t-elle ?

De cuisiner ma foi ! En quoi est-ce une victoire ?

Eh bien, pour la plupart d'entre nous, la plus grande difficulté a l'extérieur de la clinique est de se faire à manger, CHAUD. Redevenir notre propre mère nourricière et donc revêtir le tablier ! Il est tellement plus facile de basculer dans un repas froid ou pire, retomber sur les aliments faciles, genre pomme-yaourt. Mais maintenant que je me suis mise en position d'adulte, que je suis vraiment, c'est-à-dire avoir mis des distances avec ma famille et rompu avec mon ami, les dés étaient jetés. Je me voyais mal perpétuer mes "n'importe quoi". Je suis responsable de moi à présent et de tout ce qui m'arrive. Je suis seule chez moi ce week-end. Assurer !

Après cette petit explication, la cuisine. Eternelle question : que manger ? Je ne sais pas !

Envie de quoi ? De rien.

Bon, qu'est-ce qui rentre facilement ? Du quorn, du poulet, du poisson et les légumes.

J'ai alors pris dans le frigo sans me poser de questions le quorn haché que j'avais acheté la veille. J'ai trouvé des épinards à la crème dans le réfrigérateur. Je les ai mélangé avec un peu de sauce tomate basilique, mis une petite dose de fromage rapé par-dessus et c'était prêt. Peu convaincue par ma tambouille, j'ai donné un premier coup de fourchette et j'ai vidé la petite assiette. La première bouchée a entraîné les autres. "Toujours goûter" m'a dit un jour la diététicienne. C'est vrai. Victoire !

Pour moi, un pas de géant. Le reste laisse encore à désirer mais il faut souligner le positif quand il est là !

 

Article revu le 17/6/2010