Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

25/12/2010

Le Corps Change...

Mon corps change... Il reprend forme. Cela faisait longtemps.

J'avais l'habitude de pincer mon ventre et n'avoir que la peau entre mes doigts. Sentir mes hanches saillantes. Voir toutes mes côtes et les vertèbres dans le dos. Avoir mal au coccyx quand je m'asseyais. Regarder les plis de peau de mon ventre quand je me penchais. Je me disais : "On dirait un sharpay". Mon visage était creux. Mes seins rapetissés, privés de chair. Mes flancs décrivaient une courbe osseuse que j'aimais bien.

A présent, je retrouve ma féminité. Mes seins ont repris du poil de la bête. Mes fesses s'arrondissent. Mon dos retrouve des muscles qui cachent les côtes. Ma taille se galbe. Mes jambes restent fines mais se tapissent d'un petit coussin sur le haut des cuisses. Les plis de mon ventre se remplissent. Le bas de mon dos porte une petite poignée d'amour au-dessus des hanches. J'ai meilleur mine. COMME TOUT LE MONDE. Mais c'est encore très peu compte tenu de mon poids. Je ne suis pas encore au BMI 15.

Comment je le vis ?

Bien. Je n'ai jamais vraiment souffert de dysmorphisme. Me voir grosse alors que je suis maigre. Quand j'ai décidé de m'imposer un contrat de poids, c'était en connaissance de cause. Je savais que mon corps allait changer et être bien plus beau. Cependant, j'ai parfois un peu de mal à certains endroits. Je n'aime pas sentir ma nouvelle chair. Petite nostalgie du rien. Mais je sais que je retourne vers une certaine normalité et tel est mon désir le plus profond. Alors, quand je prends du poids, encore, je me dis : "C'est comme ça. Je m'y habituerai." Car oui, ce n'est plus qu'une question d'habitude. Avec le temps, mon ancienne image s'effacera pour laisser place à celle-ci, une plus belle silhouette.

Tout arrive... Même 7 ans après une anorexie tenace, résistante, paralysante.

J'étais devenue chronique. Mon pronostic de guérison était faible. Je ne suis pas guérie cependant, j'ai juste enfin le contrôle sur la maladie. C'est moi qui décide. Plus elle.

Le dernier travail, le plus important, est la consolidation dehors. Il arrive tout doucement...

21/06/2010

L'ivresse des profondeurs

3875064267_570ab9b8f7_o.jpgOn a tous entendu parler de l'ivresse des profondeurs chez les plongeurs. Au plus ils descendent au plus ils risquent de ressentir cette euphorie. Dans l'anorexie, ce phénomène existe également mais la cause n'est évidemment pas la même. La première fois que j'ai vu apparaître sur la balance le chiffre de la trentaine, j'ai eu un choc qui m'a clouée sur place. Je ne m'en doutais pas du tout. Je trouvais que je mangeais convenablement. Ma surprise fut donc de taille !

Plutôt que de me booster, cela a fait l'effet inverse sur moi. Tous les efforts ont été lâchés !

J'étais paralysée...

Paniquée...

Puis, prise dans une véritable spirale négative ! Consciemment, je voulais voir le 8 puis le 7 puis le 6. J'avais envie de faire un score ! Allez comprendre ce qui peut parfois se passer dans notre tête ! Je voulais me rendre insignifiante, toute petite. Prendre de moins en moins de place. Pour m'effacer de la carte à jamais. C'était comme un suicide lent.

Heureusement pour moi, mon médecin m'a arrêtée tout de suite, de sorte que je n'ai pas pu vivre cette ivresse bien longtemps. Et je l'en remercie car à postériori cette idée de m'enfoncer dans les profondeurs était bien ridicule mais surtout dangereuse. Le corps peut encaisser beaucoup de choses mais il y a des limites. Elles existent bien. J'en suis témoin ! Et je souffre d'anorexie "seulement" depuis 7 ans. Je n'ai pas encore de séquelles irréversibles mais sachez que plus la maigreur persiste plus les conséquences sont désastreuses et irréversibles avec le temps.

Ne banalisez jamais rien !

05/06/2010

Le Point après 4 Semaines de Défis.

Aborder mon problème de façon réaliste.

Manger "normalement". C'est quoi ? Je ne visualise pas les quantités et mon estomac s'est rétréci à la longue.

Je me suis donc lancée des défis pour remonter la pente. C'est-à-dire retoucher à tout un pan de l'alimentation qui n'existait plus pour moi. A savoir les plats chauds de féculents (pâtes, pizza, nouilles), les sucreries et les desserts au sens large du terme.

J'arrive à la fin de la quatrième semaine de défis, d'objectifs que je me suis fixée. L'effort a été mis surtout dans les féculents et dans les compléments alimentaires que j'avais toujours refusés de prendre auparavant, par peur.

La première semaine fut une réussite. 3 défis dans la poche.

La deuxième semaine était un petit n'importe quoi.

La troisième semaine fut grandiose. 5 défis dans le corps.

Cette semaine, la quatrième, devrait se terminer sur 6 défis.

Je voulais faire le point.

Les poings fermés en montant sur la balance. Celle-là que je déteste et évite.

Optimiste. Voir les choses positivement. Je me refuse à me laisser aller moralement.

Mais réservée quand même car mon corps m'a tiré la sonnette d'alarme quelques fois. Chutes de tension plus longues et plus fortes. Crampes dans les orteils. Sommeil moins bon. Jambes lourdes pendant mes séances de jogging.

Etre forte. Affronter de face la maladie. Autrement et ailleurs qu'en clinique.

Stress. Si mon poids descend, ça va m'angoisser à mort. S'il monte, je serai contente car mes efforts payent mais il me faudra quelques heures pour que je puisse faire taire la maladie qui me dirait : "Ah non ! Ca ne va pas. Tu dois reperdre ce que tu as pris !". Si je stagne, je serai déçue mais cela soulagera l'anorexie. Pas moi !

J'ouvre les yeux pour voir le résultat de mes efforts.

NÉGATIF !?! S.O.S. J'en crois pas mes yeux !!! Un kilo de perdu alors que je mangeais mieux !?!

Je n'ai jamais été aussi bas de ma vie.

L'angoisse m'étrangle. Je suis sous le choc de voir ce chiffre. M...

Il faut réagir tout de suite et mettre en place quelque chose de précis que je respecterai à la lettre. Mais quoi ? L'idée fera son chemin. Mais je ne me laisserai pas abattre ! Quand on entre en clinique et qu'on se remet directement à manger, on perd du poids très souvent au début. Après, ça décolle. Espérons que je sois dans cette phase. J'ai augmenté mes apports. Le poids devrait suivre...

A Suivre...