Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

19/03/2010

Se Faire Violence Pour Etre Mieux

page18_33.jpgIl y a quelques jours, j'ai enfin bien voulu admettre que j'avais besoin d'aide, que je n'y arrivais pas toute seule. Mon poids ne monte pas et je ne peux manger plus que ce que je fais actuellement.

Au début de ma maladie, mon médecin utilisait la manière "forte", c'est-à-dire avoir un contrat de poids, ne pouvoir sortir qu'après avoir atteint la moitié du contrat et accepter des compléments alimentaires. Cette méthode n'a pas marché avec moi. A l'époque, j'étais encore fort dans la maladie. Je faisais tout pour tricher et si cette forme de gavage devenait trop pénible, j'avais appris à me faire vomir. On ne pouvait donc pas m'aider à m'en sortir puisque je ne "jouais" pas le jeu.

5 ans après... Je vois mon médecin avant-hier et lui dit s'il ne s'est jamais remis en question par rapport à la méthode à employer avec moi. Je gère depuis lors mes hospitalisations et ce que je veux bien avaler. Mais l'échec est cuisant et, entrant dans le désespoir de ce petit poids, je me devais de lui dire que cette méthode à la dure pourrait marcher avec moi car je ne veux plus, ne peux plus, vivre comme ça à minima. J'ai changé. Et il fut surpris de ma demande. Je lui ai dit que j'étais étonnée qu'il n'ait pas pensé à me suggérer cela plus tôt. J'ai été jusqu'à me faire placer un port-à-cath pour prendre du poids, cela montrait quand même bien ma volonté, mon refus de rester maigre !

Nous avons réfléchi et avant de quitter la clinique, dans une semaine, je vais faire un papier posant ce que je suis prête à faire et à subir pour m'en sortir. Si une prochaine hospitalisation serait encore nécessaire. Mon médecin et moi signerons cette convention.

ON NE SORT PAS DE CETTE MALADIE SANS SE FAIRE VIOLENCE POUR ALLER BIEN. Quel paradoxe !