Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/11/2010

Les Mutilations

Il est fréquent en clinique de voir des personnes qui se mutilent. Il n'y a pas d'âge pour le faire mais cela concerne le plus souvent les plus jeunes. Combien de bras n'ai-je pas vu, avec des cicatrices en tout genre. Des brûlures de cigarette. Des peaux écorchées avec des ciseaux, une lame, un bris de verre, un rasoir. Des bras couverts de bandages.

Des appels à l'aide... "Regardez, je souffre. Je ne vais pas bien."

Comment en arriver là ? Je vous explique. Par moment, il y a une telle souffrance psychique. Une émotion trop forte. Un désespoir. Un sentiment de solitude atroce. A un moment, on entre dans un état second. On veut se faire du mal car on se déteste. On se trouve nuls. Les parents énervent. Alors, on prend ce qu'il y a sous la main et on se blesse, jusqu'à sang, jusqu'à devoir se faire suturer parfois. Ce geste soulage rapidement la souffrance psychique pour la déplacer dans le corps, le physique. Par la suite, quand c'est fait, on se sent bête ou au contraire, on se sent mieux car on a attiré l'attention.

On peut se faire du mal aussi en se tapant la tête ou les poings contre le mur ou en se donnant des coups.

C'est violent. Et c'est contagieux. Je suis passée par là quelques fois dans des moments de grande souffrance. On fait comme les autres et on comprend pourquoi le fait-on. Pour apaiser quelques instants la douleur psychique, qui fait place à la douleur physique.