Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

01/02/2011

Au Restaurant. Un an et demi plus tard.

Les choses ont bien évolué en plus d'un an. Ce que j'écrivais dans l'article paru le 29/5/2009 n'est plus du tout d'actualités !

Je ne ressens plus aucune angoisse, même si on me prend à l'improviste. Je trouve toujours un plat à me mettre sous la dent. Je ne pense plus aux ingrédients que le chef a bien pu mettre dans mon assiette pour l'agrémenter. Je n'ai plus ce réflexe de penser à vomir, à rejeter la nourriture qui entre dans mon corps.

J'ai retrouvé le sens de convivialité de la table, de partager un repas en famille ou avec des amis. Je n'ai plus cette peur d'être regardée ou observée, parce que je suis maigre ou mange moins. Le regard des autres n'a plus d'importance. Et puis, la plupart des gens ne font pas attention aux gens qui passent. Sauf ceux qui n'ont rien à se dire et là, je les plains.

Maintenant, je vais toujours choisir le plat qui fait le meilleur compromis entre ce qui est diététique et ce qui m'attire vraiment. Je vais me tourner vers les poissons ou les salades composées. J'aimais les pâtes auparavant et j'ai encore du mal à les intégrer. Mais la confiance reviendra avec le temps.

Le plaisir de manger reste éphémère malheureusement. Les premières bouchées me goûtent puis je plonge vite dans l'indifférence. Mais je mange une quantité raisonnable. Pas d'envie de dessert. Parfois, je lance ma cuillère ou fourchette dans celui de mon ami pour re goûter.

Une chose est sûre : je mange bien plus sereinement ! Mais le plaisir retiré ne vaut pas toujours la somme de la note de restaurant. Le restaurant représente pour moi la convivialité et le partage.

26/05/2009

Au restaurant

 

table-restaurant.jpg

Pour moi qui suis anorexique, aller au restaurant est devenu une grosse affaire. J'angoisse des heures à l'avance. Non pas que j'ai peur que l'on m'observe et que l'on regarde ma maladie, mais parce que je ne sais pas ce qui se passe en cuisine et j'ai peur de craquer en allant me faire vomir, bien que cela ne se passe plus actuellement. Cela remue juste de mauvaises souvenirs et ravivent des angoisses. 

Ce n'est pas tout à fait rédhibitoire pour moi mais pour certaines, cela relève du domaine de l'impossible. Pendant des années, quand j'allais dans ces endroits publics, il n'était pas rare qu'après avoir mangé, ne tolérant pas la satiété ou le fait de ne pas savoir les ingrédients de mon plat, j'allais remettre le repas, source d'angoisses non maîtrisables. 

Inutile de dire que c'est dangereux. On perd du potassium lorsque l'on vomit, surtout si c'est accompagné de prise de laxatifs ou de diurétiques. Ce sont les variations brutales de potassium qui créent surtout le danger. 

Danger ? De troubles du rythme cardiaque !

Actuellement, comme je n'ai plus de plaisir de manger, aller au resto est peu-être plus facile. Je mange beaucoup moins et par là, je ne suis plus effrayée de sortir de table. Et puis vomir est tellement plus dégoûtant que le petit plaisir que j'aurais à regoûter les choses plus tard. Je préfère alors sauter le repas.